The Shift dress – Jennifer Lauren

Bonjour, Bonjour,

C’est un article un peu spécial que je vous propose aujourd’hui. Je vais faire une »review » d’un patron de la marque Jennifer Lauren handmade. C’est une première pour moi et je compte être la plus transparente possible. Je fais partie des reviewers sélectionnés cet été par la créatrice, j’ai reçu la version pdf du patron, en échange je me suis engagée à le coudre, et à donner mon avis sincère sur le blog. Lire la suite

Publicités

Tournoi de knittich – Poufsouffle VS Serdaigle

Bonjour, Bonjour,

Je vous retrouve pour un nouvel article tricot mais pas que ! Je vous parle aussi Harry Potter.

Tricot et stitch_tournoi de knittich
Le tournoi de Knittich organisé par Tricot & Stitch

On parle du tournoi ?

Alors qu’est-ce que c’est que cette histoire de tournoi ? L’idée complètement dingue et génial de Tricot et Stitch ! Je prends mon retourneur de temps et je reviens au début du mois d’août. Christelle de Tricot et Stitch a lancé l’idée d’un tournoi de … Knittich ! Un tournoi de quoi ?! Oui vous avez bien lu : K-N-I-T-T-I-C-H , vous avez d’un côté le tricot (knitting) et de l’autre le Quidditch, et PAF ! ça donne Knittich (tu l’as ?) ! Le tournoi de Knittich ou comment allier deux passions le tricot et Harry Potter, je n’ai qu’une chose à dire : bravo !

Moi qui attendais encore ma lettre pour Poudlard, me voilà ravie et aussitôt inscrite pour le tournoi dans ma maison : Serdaigle ( si tu ne connais pas ta maison, ça se passe ici).

L’organisation de ce tournoi est vraiment fabuleuse, chaque maison a un forum dédié sur Ravelry : il y a les fantômes, le garde-chasse, la gazette du tournoi animé par Dumblechris, et plein d’autres choses ! Si vous voulez en savoir plus rendez-vous sur le blog de Tricot & Stitch tout est expliqué.

On parle des projets ?

L’objectif du tournoi c’est de tricoter mais pas seulement.

Il n’y a aucune obligation de tricoter de nouveaux projets, c’est l’occasion de terminer les en-cours (même ceux qui traînent depuis 1000 ans). On peut récupérer quelques points bonus lorsque le projet choisi est en lien avec l’univers d’Harry Potter par le choix du modèle, par le choix des couleurs (à condition d’argumenter un peu). Mais cela se joue aussi dans la participation aux conversations, au partage d’images et autres vidéos géniales qui circulent dans la salle du banquet par exemple.

Il y en a pour tous les goûts : tricot, crochet, filage et même point de croix. Pour rapporter des points à sa maison, ça se compte par 100 mètres tricotés, mais cela ne va pas au-dessus de 800 mètres qui correspondent à un vif d’or. Chacun/e peut donc avancer à son rythme.

Pour ma part je suis plutôt mono-projet, sinon je sais bien qu’il y aura quelques perdus en cours de route qui vont s’étioler au fond de mon panier à  en-cours. Et comme je ne tricote pas de manière constante entre les impératifs du boulot et la vie quotidienne, j’ai préféré me concentrer sur un projet particulier. Pour ce premier match Poufsouffle VS Serdaigle, j’ai cast-oné un pull Ravello d’Isabelle Kraemer que j’avais en tête depuis le mois de mai. J’ai bien profité des réductions sur les laines Drops que j’aime beaucoup pour prendre des pelotes de Drops Alpaca en bleu marine et beige. C’était un premier achat pour ce fil, et je suis totalement conquise, c’est tellement doux ! Les couleurs sont parfaites pour un Ravello aux couleurs de Serdaigle : bleu et bronze. Il sera intégralement rayé, je ne suis pas très fan du color bloc proposé en plus des rayures sur le modèle original, par contre, je verrais bien une autre version avec des rayures moins régulières.

J’ai choisi de faire la taille M pour avoir les 10 cm d’aisance recommandé par le patron, et j’utilise des aiguilles 3.75 au lieu de 3.5 suite à mon échantillon. Pour un pull entièrement rayé, j’alterne 8 rangs de bleu pour 4 rangs de beige.

En ce qui concerne les autres projets, je vais en profiter pour avancer un peu mes cadeaux de Noël.

  • Je suis tombé sur cet adorable patron de Niffleur (il est tellement mignon !!), que je vais crocheter pour mon frère.
  • Et comme les choses sont bien faites, j’avais envisagé de me lancer dans un projet « 12 paires de chaussettes Harry Potter sur 12 mois ». Dans ce projet je compte alterner modèle homme et femme, en utilisant les jolis patrons de Dreams in Fiber proposés, gratuitement pour certains, sur Ravelry. Je commencerai une paire de Weasley’s Homestead pour le Noël de Marichéri (je viens d’instaurer la tradition de la paire de Noël).

On parle de l’avancée ?

En une semaine et demi, j’ai pas mal avancé, même si je ne tricote pas rapidement, ni très longtemps d’affilée. Je me suis mise à la méthode continentale pour tester sur du jersey tricoté en rond, et ça marche plutôt bien. Le confort de la posture est très appréciable, surtout dans les transports en commun (3 mailles par ci, trois mailles par là pour ma maison). Je suis toujours ravie de mes aiguilles circulaires, elles ont bien chauffé depuis que je les ai acheté. Je ne pèse pas chaque jour mon pull, mais j’espère atteindre les 300 mètres avant dimanche. Vous pouvez suivre son avancement sur IG, je pense faire une nouvelle photo ce soir.

Je ne finirai pas ce pull avant la fin du premier match, donc j’ai bien l’intention de le continuer durant le suivant.

Alors heureuse ?

Je suis très contente de participer à ce projet un peu fou, et les filles Serdaigle sont très motivées et motivantes. C’est un vrai bonheur ce tournoi au milieu d’une rentrée un peu compliquée. L’humour et la bonne humeur sont au rendez-vous, et l’organisation est top. J’adore le principe d’un forum « match » et « vestiaire » pour pouvoir se chamailler (en tout amitié bien sûr). Dans chaque maison le/la préfèt/e et le fantôme organisent des jeux et vous savez comme nous sommes friandes d’énigmes chez Serdaigle (aucun garçon dans notre équipe).

C’est l’occasion de relire une énième fois les livres, de revoir les films et en ce qui me concerne d’écouter les audiolivre. D’ailleurs, j’ai découvert Audible en cherchant les audiolivres d’Harry Potter, et pour le moment, j’aime beaucoup.J’ai commencé à écouter « Harry Potter et la coupe de feu » mon préféré, que j’ai lu le jour-même de la sortie! *nostalgie*

Certaines tricoteuses m’impressionnent, elles sont capables de lire en tricotant ! Je suis absolument incapable de gérer ces deux activités en parallèle.

Un tricothé inter-maison se profile pour début octobre, ce sera une belle occasion de rencontrer des tricopines en chair et en os.

Et dire toute cette joyeuseté va continuer jusqu’à la fin de novembre !!


Matériel :

Drops Alpaca : 10 pelotes de bleu et 3 de beige en taille M

Aiguilles 3.75


 

Faites-vous partie de l’aventure ? Ou êtes-vous fan d’Harry Potter ?

Belle journée !

 

Le KAL Hitofude

Bonjour, Bonjour,

Aujourd’hui ce sera un petit retour au tricot. Je suis sûre que ça vous a manqué ☺. Depuis que j’ai redécouvert le tricot j’ai toujours un projet en cours sur mes aiguilles. Ça me détend et c’est devenu ma petite routine du soir, ou un moment plaisir du week-end. J’avais essayé de participer au Selfish Sweater KAL plus tôt dans l’année que j’avais fini un peu trop tard, mais dont j’avais vraiment aimé le principe. Lorsque j’ai vu passer sur IG un projet de KAL pour le gilet Hitofude, Lire la suite

Here comes the bride

Mariage-154
Photo de T. Chappe

Bonjour, bonjour !

Enfin, je vous parle du projet qui m’a occupée entre janvier et mai : une robe de mariée ! Ça ne devient pas une habitude, promis !

Cette robe je l’ai faite pour mon amie Marion. Elle avait un énorme coup de coeur pour une robe vue sur…*suspens insoutenable*… Pinterest ! (je vous sens tous surpris, je vous comprends).

La forme de cette robe lui plaisait énormément, notamment la jupe et son volume. Cependant, elle souhaitait quelques modifications concernant le décolleté qu’elle préférait en cache-coeur, et la jupe un peu moins longue. Ni une, ni deux, nous voilà à rechercher toutes les photos possibles de la robe de Delphine Manivet, pour que je puisse tirer un patron de tout ça, avec les indications et modifications de Marion.

 

Il est écrit quelque part que les robes de mariées ne doivent pas être un projet de tout repos. L’année dernière la future mariée devait accoucher deux mois avant son mariage. Cette fois, la mariée était dans le sud et moi fraîchement débarquée dans le nord, autrement dit chacune à un bout de la France. Mais qu’à cela ne tienne, on a foncé malgré tout.

On parle du patron ?

Pour cette robe pas de patron pré-existant, j’ai dû patronner un peu pour le corsage.

dav
L’étape de la toile – le fond plein de cartons, c’est cadeau #danslavraieviedemonatelier

La jupe d’abord, le plus facile. Il fallait une jupe cercle pour avoir une belle amplitude, et coup de bol, j’ai acheté le patron de la robe Lolita de Wear Lemonade lors de sa sortie, sans savoir quand j’aurais l’occasion de m’en servir. Je ne pouvais pas partir de la robe complète en raison de la forme du corsage (j’ai essayé, ça a été un echec cuisant).

dav
La toile avant l’essayage

Le corsage a clairement été le plus compliqué, surtout les emmanchures, j’y reviendrai plus bas. J’ai donc opté pour un corsage plus simple à adapter, et que j’avais déjà testé pour moi. Il s’agit de celui de la Megan dress de Tilly and the Button. Il a été bien altéré puisque j’ai ajouté une ceinture, et que le corsage devant s’est transformé en cache-coeur, mais la base est là. *J’ai béni Tilly*

On parle du tissu ?

Marion voulait une robe blanche et si je savais quel type tissu lui proposer, choisir une nuance de blanc était plus difficile. Hors de question de commander en ligne sans avoir pu toucher le tissu et voir sa couleur nous-même.

Nous sommes donc allées à Saint-Saturnin-lès-Avignon, chez Tissus Grégoire, une véritable caverne d’Ali Baba ! La future mariée a arrêté son choix sur un beau satin duchesse très blanc. Nous avons choisi un voile de coton pour que la doublure soit confortable, et du biais de satin pour l’ourlet et les finitions intérieures.

 

On parle de la réalisation ?

La toile s’est révélée essentielle, je ne vous apprends rien ! La distance géographique a été un problème parce que nous n’avons eu qu’un seul et unique essayage avant le grand saut. La jule était parfaite, mais le corsage n’allait pas. Les emmanchures étaient trop étroites, la manche elle-même était trop large, la ceinture a été un peu réduite, et le dos raccourci. C’est à ce moment que j’ai vénéré la toile à beurre et le crayon gras, pour écrire et marquer toutes les modifications sur le tissu, ce qui m’a bien aidé par la suite. Avec un seul essayage autant vous dire que j’avais une pression d’enfer, je voulais tellement que Marion soit parfaite ! J’ai repris la toile et modifié les défauts que nous avions relevé. Le corsage a été relativement facile, mais les emmanchures auraient nécessité un ou deux essayages supplémentaires.

Je peux vous dire que lorsque la toile était terminée et qu’il a fallu que je m’attaque au tissu final j’ai eu des sueurs froides. J’ai un peu honte mais j’ai passé plus d’une heure a tourner et virer autour de mon satin duchesse avec la craie et les ciseaux dans les mains. J’avais tellement peur de me râter !

J’ai pris le temps de dessiner et calculer le plan de coupe, et de détailler les étapes de montage avant d’acheter le tissu et après modification de la toile pour être sûre. Je suis presque contente d’avoir été aussi incertaine, la peur m’a obligée à prendre mon temps et à m’appliquer. Il n’y a qu’une chose que je n’ai pas bien anticipé c’est le montage de la doublure au niveau de la fermeture invisible et sur le corsage devant.

La doublure est cousue à la main au point coulé. Pour éviter que le dos de la robe soit séparé par une longue fermeture éclair, j’ai proposé de la placer sur le côté. Le problème de ce type de fermeture pour une robe de mariée, c’est qu’on est déjà coiffée et maquillée au moment de l’enfiler…

nor

Par contre au niveau esthétique, c’est quand même plus joli.

Mariage-215
Photo de T. Chappe

Pour terminer sur les coutures latérales de la jupe et du corsage (fermeture invisible exceptée) j’ai ajouté du biais de satin, àla fois pour éviter que le tissu ne s’effiloche, et pour le confort du porté. Le bas de la jupe est entièrement terminé au biais également.

 

On parle de la mariée ?

Concernant le fit de cette belle robe, il était plutôt bon pour le corsage qui mettait sa gorge et ses épaules en valeur. Le tissu un peu rigide au départ s’est assoupli et a gagné en confort. Il est resté un problème, qui m’a chagrinée, au niveau des emmanchures. Je redoutais qu’elles soient trop étroites, effectivement Marion ne pouvait pas lever les bras plus haut que les épaules, même si en s’assouplissant le tissu lui a donné plus d’aisance . Elle n’aurait pas pu faire la chorégraphie YMCA dans les règles de l’art.

Mariage-181
Photo T. Chappe – Juste avant de partir pour la mairie

 

Marion et Didier ont fait appel au photographe Thibault Chappe. Thibault sait à merveille transmettre l’émotion d’une journée aussi importante qu’un mariage. Au-delà de ses qualités de photographe, c’est également une personne adorable. Je le remercie encore, ainsi que Marion, de m’avoir permis d’utiliser ses belles photos pour illustrer mon article.


Matériel :

3 m de satin duchesse blanc

1m50 de voile de coton

5 m de biais satiné blanc

Fermeture éclair invisible

Le tout acheté chez Tissus Grégoire.


 

Cette robe faite pour Marion est chère à mon coeur. Ce fut l’occasion de longues conversations pour définir ce qu’elle voulait et parler de l’avancée, de moments partagés rien que nous deux.

Mariage-174
J’étais littéralement au pied de la mariée #talcquerlespiedsdelamariée #cacestfait

J’étais très fière qu’elle accepte que je l’aide a mettre sa robe ! Cela nous a occasionné un fou rire bienvenu : nous avons cru que Marion resterait coincée, dans sa robe, les bras en l’air.😂😂

Quelle émotion lorsqu’elle est sorti de la voiture devant la mairie et que son futur mari l’a vu descendre! Elle avait peur que la robe ne lui plaise pas… Je peux vous dire que le futur époux avait les yeux, et le coeur, à tout autre chose que l’examen de sa robe.

Mariage-398

Je trouve que Marion était sublime et ça restera pour moi l’un des plus beaux mariages auxquels j’ai assisté. Merci à toi Marion (qui passera peut-être par ici) de m’avoir permis de faire un peu partie de ce mariage et pas seulement en tant qu’invitée.

Belle journée !

Viviane ou l’appel du dandelion

Bonjour, bonjour !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous présenter ma robe Viviane que celles et ceux qui me suivent sur IG ont aperçue. Le prétexte ? Un mariage le 13 mai dernier dans les environs d’Aix-en-Provence !

Depuis quelques années lorsque je pense robe pour un mariage, mon choix se tourne régulièrement vers des formes années 20, et souvent vers la couleur rose poudré/pâle. Je savais quel type de robe je voulais, à savoir une forme simple, manche trois quarts, avec une taille descendue et une jupe qui tourne. J’ai bien envisagé de me lance dans le patronage de cette robe, mais un autre projet et le risque de manque de temps m’en ont dissuadée.

DSC03464

Lire la suite