Mai #je couds ma garde-robe capsule 2017

saler_grc2017

Bonjour, bonjour !

Pour la première fois depuis le début de l’année, je ne peux pas vous montrer mon projet de garde-robe capsule terminé… Le mois de mai a été chargé en évènements et au boulot. Je pensais que les nombreux jours fériés me permettraient d’y passer plus de temps que les mois précédents, c’était être trop optimiste.

Comme je voulais absolument vous présenter quelque chose, ce billet sera un bilan à mi-parcours. Il s’agit donc de la Saler Jacket de Pauline Alice, un patron que j’ai commandé dès sa sortie mais que je n’avais pas encore pris le temps de coudre. Sur le calendrier de ma garde-robe capsule 2017, mai me semblait un bon moment pour coudre cette petite veste de mi-saison. C’était sans compter sur la hausse soudaine des températures. De plus, j’avais dans mon stock un très beau tissu trouvé au marché aux tissus de la Manufacture de Roubaix qui me semblait tout indiqué.

DSC03448
La bêêête, pour la qualité des photos on repassera 😓

Le patron

Chez Pauline Alice les marges de coutures sont incluses, ce que j’aime bien, car c’est toujours plus précis que lorsque je les trace sur mon tissu. Ce patron est très intéressant techniquement, outre le fait que ce soit une veste tailleur. Il y a des détails comme sur les poches, je n’en ai jamais cousues de cette sorte, et ensuite toutes les finitions qui font de cette pièce un petit challenge en soi. Je me suis promis que cette année serait dédiée à soigner davantage mes finitions, je crois qu’on y est avec ce patron !

L’étape de la découpe est assez fastidieuse, puisqu’il y a 25 pièces en tout et certaines à couper à la fois dans le tissu, la doublure, et l’entoilage.

A la fin de cette étape, je me suis aperçue qu’il me restait pas mal de tissu. lorsque j’ai acheté ce beau tissu, j’y voyais un tailleurs complet avec une jupe crayon. J’en ai profité pour y caser, dans la foulée, les pièces d’une Ultimate pencil skirt de Sew over it. Ma première tentative a été portée et approuvée, c’est le moment de lui faire une copine.

Parlons un peu livret et assemblage

C’est la première fois que j’utilise un patron de Pauline Alice, mais au vu des différents articles croisés çà et là sur la toile, je partais avec un a priori franchement favorable. Je n’ai pas été détrompée dans mes attentes. Je n’ai pas grand-chose de plus à dire que ce qu’on trouve déjà sur d’autres blogs. La pochette propose trois langues (anglais, espagnol et français), ce qui donne un livret assez épais, puisque l’intégralité des explications dans chacune des langues se succèdent. Les explications sont très claires, et le suivi est aisé. Le patron est très soigné et élégant.

DSC03456

Et la réalisation ?

Vous avez pu constater l’état d’avancement sur les photos. Disons qu’un bon tiers est fait. Je n’ai pas encore assemblé les manches, car en fin de journée, je commençais à avoir du mal à suivre les explications. J’ai appris la leçon : « quand on n’a plus de tête, on a des mains et le découds-vite » (vieux proverbe couturesque). J’ai passé beaucoup de temps sur les poches et le résultat est loin d’être satisfaisant.

Je n’ai pas pensé à faire cette étape sur une toile avant de me lancer sur mon tissu. J’ai voulu m’y mettre rapidement pour pouvoir finir mon projet dans les temps et on voit la limite… Si j’ai sauvé les meubles et que ces poches sont un résultat portable pour une première tentative, je ne resterai pas sur cet échec. J’ai bien l’intention de faire une toile de ce type de poche et de recommencer jusqu’à ce que je comprenne où ça a coincé. je me suis octroyé un petit moment ludique après avoir terminé laborieusement les poches : les boutons ! J’avoue que j’éprouve une joie enfantine lorsque je fais des boutons recouverts. Quand le tissu se retrouve emprisonné sous la bague, c’est toujours un peu magique *princesse licorne sort de ce corps*.

Ce que je tire de ce projet philosophons un peu

Ecrire cet article a vraiment été source de grande réflexion le week-end dernier. D’un côté je suis déçue de ne pas avoir tenu le challenge d’une pièce par mois et de l’autre je me rends compte à quel point on retombe vite dans ses travers. Quand viennent la pression que l’on se met soi-même et l’envie de mettre sa petite marque sur les réseaux sociaux, les neurones court-circuitent un peu parfois. En philosophe du dimanche, j’ai pris le parti raisonnable de continuer à mon rythme cette veste pour y mettre tout l’amour et le soin que j’ai mis dans chacune de mes cousettes depuis ce début d’année. Je ne veux plus coudre dans la précipitation pour finir le plus vite possible et être mitigée sur le résultat. Je préfère avoir de belles pièces bien finies que je porterai avec fierté (même si je sais qu’il y a des petits défauts). En plus avec les températures actuelles, ce que j’ai envie de coudre ce sont des tenues légères plutôt que des vestes en lainage ! Je me fixe une nouvelle deadline pour cette jolie veste. Je me donne jusqu’à la fin du mois de juin pour la finir, et soyons fous, la jupe avec. Comme ça j’aurai une superbe tenue pour le début de l’automne.

DSC03450


Matériel

  • 3 m de lainage léger du marché aux tissus de la Manufacture
  • 2m d’entoilage
  • Un reste de doublure acheté en 2012 probablement chez tissus.net
  • des boutons à recouvrir chez Mondial Tissus
  • Patron de la veste : Saler Jacket de Pauline Alice
  • Patron de la jupe : Ultimate Pencil Skirt de Sew over it

Je vous donne rendez-vous dans un prochain billet pour le projet fini, avec la jupe assortie! Je vais commencer en parallèle mon projet de juin : la salopette Paloma !

Et vous, comment se passe l’avancement de votre garde-robe capsule ? Tenez-vous les délais ? Racontez-moi !

Belle journée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s