Châtaigne #le retour

J’ai récidivé avec Châtaigne ! Ce short est vraiment trop canon pour rester sur un échec, et j’ai bien fait !!

Chataigne1
Cette version est pour moi aussi évocatrice que son nom. Il est confortable, il tient chaud et s’associe merveilleusement avec Benoît et des collants mouf-mouf (comprendre moelleux et doux avec, cherry on the cake, du polaire dedans). C’est la tenue idéale pour un dimanche frileux, arrosé d’un bon chocolat chaud sur le canapé avec du tricot et Orgueil et Préjugés (avec Colin Firth évidemment). Bon je m’égare, mais Châtaigne est tout ça pour moi.

J’en reviens au short en question. Comme j’ai constaté que j’avais une taille bizarre par rapport au tableau de mesures, je n’ai pas reproduit mon (énorme) erreur du premier essai. Je me suis donc basé sur la mesure des hanches et je suis partie sur un 38.
Le tissu est un lainage de mon stock, acheté il y a 3 ans pour la confection du tailleur porté lors de mon mariage civil. Comme à l’époque je n’avais pas encore le sens de la mesure en matière de métrage de tissu, j’ai pris tout le stock restant (7 m, non je n’ai pas hésité devant la quantité…).

Chataigne 10Ce que j’aime vraiment sur ce short c’est l’aisance au niveau des fesses et des cuisses. Et les petits détails parfaits, ce sont les petits plis creux qui donnent une finition à la fois mignonne et élégante, et la ceinture en pointe qui fait un peu princesse (on ne se refait pas).

Chataigne 11Je ne reviens pas sur les poches que je trouve pratiques sur tous les vêtements, et les fausses poches arrières finissent vraiment bien ce petit short. Je crois que c’est vraiment le patron que je préfère chez Deer & Doe pour l’hiver.

Chataigne 6       Chataigne 5       Chataigne 12

Réalisé en novembre ou décembre, j’ai eu le temps de le porter et de le maltraiter. Comme vous pouvez le constater, après une journée assise en tailleur, ça poche un peu sur les fesses, mais c’est la seule déformation notable. Il ne se détend pas trop à la taille, comme j’ai pu le constater avec le lin. En revanche la fermeture invisible m’a posé un peu plus de problème. Le tissu est un peu épais, ce qui ne facilite pas la tâche, et je ne maîtrise pas encore bien la technique, mais je ne me laisse pas décourager.

J’aime l’associer avec un t-shirt à manches longues et un collant opaque, avec des ballerines ou des chaussures à talons. La longueur sur les cuisses passe très bien sur mon lieu de travail.

Un deuxième Châtaigne dans ce même tissu est prévu, mais cette fois-ci avec une taille normale. Il me reste juste le métrage de lainage nécessaire, et je serai arrivée au bout de mes 7 m (je savais que ça n’était pas trop, hum, hum).

Avez-vous adopté un nouveau Châtaigne cet hiver ?

9 réflexions sur “Châtaigne #le retour

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s