Mon petit bazar

C’est encore une robe dont je vais parler aujourd’hui, un patron Aime comme Marie, que je trouve vraiment très joli.

Ce que j’aime de Mon petit bazar, c’est son nom c’est son côté décontracté pour la partie blouse flottante, et son côté chic avec la jupe taille basse ajustée. Je l’imaginais dans des tons soit gris, soit noirs. C’est ce dernier qui l’a emporté, parce que je voulais absolument une excuse pour acheter un coupon de viscose Lili (une collaboration Mini Labo/Atelier Brunette).

Monptitbazar1Pour la partie blouse, le tissu Lili est une vraie merveille ! Léger sans être transparent, très doux au toucher, il ne glisse pas sous le pied de la machine bien qu’il soit très fluide. Pour la partie jupe, j’ai opté pour une gabardine noire, cette sorte de gabardine dont l’endroit est doux. Je l’appelle « peau de pêche », mais je ne suis pas sûre que ce soit sa véritable appellation.

Monptitbazar2

Monptitbazar3

Ce que j’ai trouvé ravissant sur ce patron c’est le dos boutonné. J’ai choisi des boutons bottine couleur grenat, qui rappellent la couleur discrète des motifs du tissu Lili, et un noir pour la partie jupe. Quitte à s’intéresser au détail autant y aller à fond, n’est-ce pas ?

Monptitbazar5
le petit bouton noir

J’aime bien le détail des poches sur la jupe, cousues sur le pli. J’a-do-re les poches sur les robes. On néglige trop ce côté pratique.

Monptitbazar6
Et hop le portable, et hop les clés et hop les épingles à cheveux qui finissent dans la machine à laver !

Pour les détails techniques :

Il a fallu que je cherche un petit moment sur le livret pour savoir si les marges de coutures n’étaient pas incluses (sur la couverture dos du livret). Le livret d’explications est un peu déroutant, surtout après un patron Deer&Doe, car les dessins sont tracés à la main, et les étapes sont sur deux colonnes de texte par page.

Ma MAC étant un peu capricieuse, j’ai senti arriver la cata en commençant la première boutonnière. Quand elle a commencé à faire des nœuds, j’ai aussitôt préféré la finition plus lente mais plus sûre à la main. J’ai fini le col avec un petit biais dans le même tissu.

Comme à chaque fois, lorsque j’achète des patrons sortis depuis un moment, je vais faire un petit tour sur la toile pour voir les belles réalisations déjà publiées. Les commentaires signalaient que le patron taillait grand pour certaines. C’est toujours un dilemme de choisir une taille, à cause de mes mesures un peu étranges. Cette fois-ci je suis partie sur la taille 36/38. Au niveau des hanches c’est vraiment ce qu’il faut, mais il me manque un peu d’aisance aux épaules, je combinerai le haut 38/40 avec le bas 36/38 pour la prochaine version.

Je l’ai déjà portée 4 fois depuis qu’elle est terminée, j’entends l’appel du bis en gris/anthracite !

Tissus : Lili, Atelier Brunette /gabardine noire, Mondial Tissus / Boutons bottines, France Duval-Stalla

Publicités

Arum so british

Commandés lors de leur sortie, les deux patrons de la nouvelle collection Deer&Doe cardamome et Arum sont arrivés quelques jours plus tard dans ma boîte aux lettres *hiiiiiiiiii*

Sans plus tarder j’ai fait une première version d’Arum ! Avant même de recevoir le patron je savais que je la voulait dans un tissu motif tartan écossais. J’avais repéré chez Mondial tissu une viscose parfaite.

Arum2 Arum4 Arum3

J’ai une nouvelle lubie pour le bleu marine, mon choix s’est porté sur ce mélange vert/bleu marine/noir. Il s’assorti très bien avec les nombreux gilets noirs qui peuplent ma penderie.

Au sujet du patron, c’est un niveau débutant, donc pas de difficulté particulière si on a a déjà un peu de pratique avec une machine. Les explications d’Eléonore déjà très claires illustrées pas à pas sont encore meilleures dans ce nouveau packaging. Les illustrations sont plus précises (oui c’est possible), et pour faire ses premiers pas en couture le petit glossaire en début de livret permet d’apprivoiser les termes « techniques ».

Le patron est en 5 pièces en comptant la petite poche devant. C’est l’affaire de quelques heures. La grande quantité de tissu demandée s’explique par la forme kimono des manches de la pièce devant et des deux côtés dos. Je n’ai pas fait d’ajustement pour petite poitrine. J’ai essayé de faire au mieux pour les raccords, ce n’est pas encore parfait, mais je ne désespère pas d’y arriver un de ces quatre.

Petit zoom sur le détail de la poche et les manches.

Arum6

Arum5

Je suis très contente de cette cousette. Avec des escarpins c’est plutôt sixties mais avec des Docs ce sera plutôt rock. J’adore !

Ce n’est pas encore vraiment l’automne par chez nous, mais je ne désespère pas de bientôt ressortir mes collants !

Et vous que pensez-vous de ce nouveau patron ?

Tissu : viscose de chez Mondial tissu/ Patron : Arum de Deer&Doe

Uniforme de sale gosse

Ca fait un petit moment que j’ai cousu ce que je vais présenter aujourd’hui. Il s’agit de deux patrons de Deer & Doe, j’ai nommé Airelle et Châtaigne.

Airelle-chataigne1

Cette petite blouse m’a tout de suite plut lorsque j’ai découvert les patrons Deer &Doe. Les petits détails des fronces au niveau des épaules, et les manches trois quart entrent tout à fait dans mon wearability project. Je vous ai déjà parlé de mon grand amour pour Atelier Brunette et plus particulièrement pour le twist dark blue utilisé pour la Frida mais mon premier coup de coeur est allé au twist mustard. Je l’ai associée à un pantalon carotte et une jupe crayon, et je peux dire que c’est du plus bel effet. J’ai profité du motif moutarde pour faire de petits rappels au niveau des manches avec un biais assorti, mais aussi dans le dos au niveau de la couture.

Airelle-chataigne4
Notez ce repassage approximatif 😀

J’aurai dû faire un ajustement pour petite poitrine, sans taille haute ça flotte un peu, mais assorti à des tailles hautes c’est très joliment bouffant. Je note que la précipitation et la couture ne sont pas compatibles, donc la prochaine Airelle sera modifiée !

Passons au short maintenant ! Alors là je peux dire que ça n’a pas été simple. Je me suis complètement plantée lorsque j’ai pris mes mesures. Il s’avère que selon le tableau de mesures de Deer &Doe, il me faudrait du 38 en bas et du 40 pour la taille, sauf que je me suis débrouillée de telle sorte que j’ai tracé un 42 en bas et un 40 à la taille ou l’inverse. Enfin bref tout ça pour dire que c’était vraiment très mal parti !

Pour la première fois depuis que j’ai commencé à me servir d’une machine, j’ai fait une toile ! Youhouuuuu ! Pour ajouter un peu de difficultés j’ai recyclé un ancien projet, fait dans un lin gris assez lourd. Et j’ai utilisé pour le fond de poche des chutes de la batiste Atelier Brunette restant de la blouse Airelle. La batiste c’est assez fragile pour y fixer la fermeture éclair du côté… Bon vous me direz après tout ça, c’est un projet bien raté mais même pas !

J’ai un peu bidouillé, recoupé, galéré comme une damnée avec un pied fermeture invisible qui n’est pas bien adapté à ma MAC. Et finalement j’aime bien ce Châtaigne raté. Il me donne l’impression de porter un uniforme de sale gosse qui me plaît bien. Le côté large de l’entrejambe est très confortable et de plisse pas tant que ça, probablement grâce au poids du lin.

Pour ne pas rester sur ce raté j’ai pour projet de refaire un châtaigne dans un drap de laine. Peut-être taille normale cette fois.

Airelle-chataigne2             Airelle-chataigne3

Et le petit détail des fausses poches pour terminer ce roman.

Airelle-chataigne5

Tissus : Atelier Brunette et lin acheté chez monsieur Albert à Marseille / biais moutarde et fermeture éclair trouvés chez Mondial tissu.

Que pensez-vous de ce Châtaigne raté ? 😀